Fer à Dorer

photo fer a dorer

Fer à Dorer

photo palette a dorer

Palette à Dorer

photo reliure

Reliure Dorée

photo fer a dorer

Fer à Dorer

photo timbre a feu

Timbre a feu

photo plaque a dorer

Plaque à Dorer

photo fer a dorer

Fer à Dorer

photo reliure

Reliure Dorée

Un fer à dorer est un outil typographique (les pleins de la matière gravée servant de surface de marquage), façonné dans du laiton ou du bronze, permettant de marquer à chaud par pression (dorure à chaud manuelle ou mécanique) différents supports en intercalant, entre l'objet à marquer et cet outil, un film "transfert" de couleur métallique ou bien une véritable feuille d'or battu.

On l'utilise pour habiller d'ornementations historiquement stylisées (reliures de style), la couverture de livres anciens (reliés à la main: restaurateurs en bibliophilie), ou modernes (reliure mécanique: artisans relieurs-doreurs).

Les fers à dorer de "relieurs-restauration-dorure manuelle" sont respectivement nommés:

  • "Fleurons", s'ils sont gravés au bout d'une tige de bronze, elle-même intégrée à l'autre extrémité dans un manche de bois.
  • "Palettes", s'ils sont montés sur tige et présentent un motif décoratif répétitif en forme de frise.
  • "Fers à dorer en plaque", s'ils sont destinés à être utilisés avec une presse (dorure au balancier).
  • "Roulettes", s'ils sont gravés sur cylindre et servent au décors en passementerie ou à la dorure des sous-mains et peaux de parement sur ébénisterie (artisans gainiers).

Esthétiquement, le fer à dorer restera toujours lié à l'expressivité de la xylographie (contrastes des vides et des pleins), de la typographie et de la calligraphie. Ce sont ses contraintes, ses limites et son âme.

Le fer à dorer et sa dorure séduiront par la fluidité lumineuse, métallique et incrustée du marquage à chaud, et cela au service de l'identité d'un document, d'un meuble, d'un ex-libris, d'une étiquette de grand vin, d'un carton d'emballage d'alcools fins ou de parfumerie, d'un logo de maroquinier...
Il signe l'élégance, le prestige ou la noblesse d'un produit, lorsqu'il est réalisé avec le savoir-faire d'un "graveur main".
Enfin, il est utilisé pour "signer" et "authentifier", par brûlage du bois, les créations des artisans luthiers et archetiers. Dans ce cas, on l'appelle "timbre à feu" ou "timbre à brûler", ou encore "marque au fer".

Nous réalisons ces fers, en formes de plaques de 7 à 10 mm d'épaisseur, ou de roulettes toutes dimensions, ou bien montés sur tige et manche virolé. Ils sont en laiton détendu ou en bronze - occasionnellement en acier, pour le brûlage.

Poinçon Acier
Poinçons de Frappe

photo fer a dorer galbe

Fer à Dorer Galbé

photo reliure

Reliure Dorée

photo poinçon

Poinçon de Frappe

Le poinçon de frappe en acier trempé est gravé à l'embout d'une tige de frappe manuelle pour marquer par enfonçage tous les matériaux plus tendres que lui ("Poinçons de Maître" en bijouterie et orfèvrerie, signatures de sculpteurs sur bronze, sellerie et maroquinerie).

Il peut aussi être gravé sur pièce mécanique pour des frappes industrielles (frappe sur fonds de boîtiers de montres horlogères en acier, plumes de stylos, étiquetage indestructible d'identification des normes de construction d'une machine, coins de médailles).

La surface du poinçon de frappe peut être plate ou galbée en fonction du matériel à frapper (galbée pour la numérotation d'un câble électrique, par exemple).